Sans titre-1

Dans le cadre de son projet d’Agence du Numérique, la Communauté d’Agglomération Maubeuge – Val de Sambre, en partenariat avec Réussir en Sambre-Avesnois, lance sa formation « Data Security Helper ». Cette formation intensive, proposée par le réseau Pop School et dont les inscriptions sont possibles jusqu’au 15 octobre, est gratuite et unique en France. Elle s’adresse principalement aux demandeurs d’emplois, aux personnes non-diplômées et/ou résidant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville.

En lançant cette formation, l’Agglo souhaite offrir à ses habitants la possibilité d’acquérir rapidement des compétences sur un secteur en plein essor : la cybersécurité.

Le métier de Data Security Helper (DSH)
Acteur de la sécurisation des données et des flux, dans le cadre du respect du nouveau Règlement Général sur la protection des données, le DSH est en capacité de relever les tentatives d’intrusions depuis internet, analyser les échanges et appliquer la politique de sécurité de l’entreprise. Il agit entre autres auprès des utilisateurs et usagers de l’entreprise pour les sensibiliser à la sécurité informatique, assure une veille active sur les menaces afin d’envisager des plans d’actions pour éviter la contamination directe ou collatérale. Il intervient également dans le paramétrage des outils de communication, de sauvegarde et de partage des données (cloud) en interne et en externe.

Les informations pratiques :

  • Inscriptions ouvertes jusqu’au 15 octobre 2017 sur le site : http://pop.eu.com/popschoolmaubeuge
  • Pré-rentrée : 3 novembre 2017
  • Début des cours : 6 novembre 2017
  • Fin des cours : 31 mars 2018
  • Période stage : du 1er avril au 31 mai 2018
  • Formation gratuite

Pour s’inscrire à cette première session de formation une seule condition : la motivation ! Il n’y a pas de conditions de diplôme ou d’âge pour intégrer cette promotion (même s’il faut au moins être majeur).

Critères de sélection :

  • Pas de prérequis de diplôme
  • La motivation

La formation est ouverte à tous. Une priorité est donnée pour les non diplômés, les personnes jeunes, les femmes, les personnes résidant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.